Situation géographique du territoire de Basoko dans la province de la Tshopo.


Tshopo/Basoko: Situation géographique du territoire de Basoko dans la province de la Tshopo.



En abrégé BSK, est situé au nord de l’équateur et semble former un triangle scalène (22 436 km², soit plus de 1/3 de la Belgique ou plus ou moins 2/3 du Rwanda) dont la base, au sud, baigne entièrement dans le fleuve Congo tandis que les deux autres côtés, à l'est et l'ouest, sont arrosés partiellement et successivement par les rivières Lohale (drôlement appelé Aruwimi) et Itimbiri.
Le territoire de Basoko est l'un de sept (7) territoires de la province de la Tshopo, situé à 275  kilomètres de Kisangani chef-lieu de la province de la Tshopo en RD Congo.Il est borné à :
-         A l'Est par le territoire de Banalia;
-         A l'Oeust par le territoire de Yahuma et Bumba ;
-         Au Nord par le territoire d'Aketi,Buta et Banalia ;
-         Au Sud par le territoire D'Isangi.
  
Historique
Créé le 11 mars 1889 par le décret-loi du Roi Léopold II de la Belgique avec comme Chef-lieu YAHILA l'actuelle chef-lieu de la collectivité des Yamandundu.
Par la suite en 1902, le territoire de Basoko fut scindé en deux, de cette scission sont nés 2 territoires distincts entre autres :
1. Le territoire de Basoko avec son chef-lieu à Basoko et 
2. Le territoire de Basoko-Itimbiri avec son chef-lieu à Yahila.
Le territoire de Basoko  et celui de Mobango-Itimbiri dépendant tous de l'ancien district d'Aruwimi.
Ce dernier avait aussi comme chef-lieu à Basoko. Au terme de la restructuration de 1909, ayant consacré la réunification de ces deux territoires en nouvelle circonscription donnant naissance au territoire de Basoko à ce jour.

Le territoire est constitué de la commune de Basoko, trois chefferies et de cinq secteur, 35 groupements et 220 villages une population de 333 648 habitants soit une densité de 15 mille Hab/km².

Subdivision
Statut
Chef-lieu
Notes
Basoko
Commune
Basoko
7 conseillers municipaux
Wahanga
Chefferie

8 groupements
Yaliwasa
Chefferie

7 groupements
Yamandundu
Chefferie

4 groupements
Bangelema Mongandjo
Secteur

7 groupements
Bomenge
Secteur

2 groupements
Lokutu
Secteur

2 groupements
Mobango Itimbiri
Secteur

3 groupements
Turumbu
Secteur

2 groupements


Remarque

La localité Basoko, fut fondée en 1890 par l'État indépendant du Congo, et servit notamment de base pour l'expédition sur le Lomami commandée par Louis Napoléon Chaltin au printemps 1893 lors des campagnes de l'État indépendant du Congo contre les Arabo-Swahilis. La localité est située en rive droite du fleuve Congo à mi-chemin entre Lisala et Kisangani, et est aussi le lieu où la rivière Aruwimi se jette dans le fleuve. La rivière est navigable jusque Yambuya.


Population, Dialectes et tribus
Peuplé principalement par huit groupes éthiques parlant autant de dialectes différents. Basoko compte environ 300 000 habitants qui communiquent entre eux en lingala, l'une des quatre langues nationales de la RD Congo, et qui sont regroupés administrativement dans cinq secteurs  trois chefferies et deux cités (Poste de territoire) extra-coutumières (Basoko, chef-lieu du territoire; Bandu).

Dialectes
- Kibango
- kisoo
- kingelema
- kiturumbu
- kilohale
- kimwingi

Tribus
- Basoo
- Likile
- Mbango
- Mwingi
- Ngelema

Éducation et santé

238 écoles primaires et secondaires, cinq écoles maternelles, trois institutions supérieures (Institut Supérieur des Techniques Médicales (ISTM/Basoko), Institut Supérieures des Etudes Agronomiques (ISEA/Basoko  et Institut Supérieur Pédagogique de Basoko/Lokutu (ISP/Basoko-Lokutu).
Cinq hôpitaux, 48 centres et  de santé. Notez que ces écoles, institutions supérieures ainsi structures sanitaires n'ont pas de bons bâtiments et équipements (bancs, tableaux, chaises, portes (éducation) santé y compris.

Sociétés

Quatre en total à savoir :
1.Forabola/Sodefor à Lileko;
2. Plantation des huileries au Congo (PHC Feronia) Lokutu;
3. Forestière pour le développement du Congo (Fodeco) à Basoko et
4. IFCO à Mongandjo.

Sol et sous-sol

Son sol est argileux sablonneux favorable pour l'agriculture et le sous-sol est potentiellement riche et renferme  des minéraux de grande valeur, tels que ; l'or et le diamant.

Hydrographie
Le territoire de Basoko est baigné du magistraux fleuve Congo qui traverse d'un éclairage du sud-est vers  le nord-est dont les eaux de quatre rivières tous ses affluents sont notamment : Aruwimi, Lula, Mokeke, Moliwa, Bunga, Itimbiri, Lulu.... et leur tour égorge des petits cours d'eaux et ruisseaux.

 Principales activités économiques des populations
• Agricultures
• Élevages
• Pêches
• Chasses 
• Petites commerces

Tourisme

Comme sites touristiques, Basoko abrite :
-         le mur anti-esclavagiste (ou vestige dudit mur et du 1er camp militaire belge au Congo contre les esclavagistes)
     -  les rapides de lohale; et celles de Matale;
  - la mythique grotte non encore explorée de Bunga;
-     - l'église Ste Marie (100 ans en 2001);
-    -  la tombe du Rév. pasteur Protestant Greenfell; etc
 
Moyens de transports  
1. Baleinières (6)
Aucun camions où bus qui va aider les habitants de Basoko centre qui leur permettre de faire Basoko-Kisangani vice versa suite au mauvais état de la route (voir tronçon Bomese-Baonde PK 42).

Infrastructures
1.Érosions à Yalinonge/Bomenge, Lileko/Bangelema-Mongandjo,Lokutu/Lokutu et Yalemba/Turumbu.
2. Inondations en répétition disparaît certains endroits et maisons.
3. Pas de bâtiments administratifs ni salle polyvalente

Routes
Les routes de désertes agricoles très délabré axes Basoko- Yahila-Bolama-Moenge 210Km, Basoko-Yaliwasa- Yahila, Basoko-Bomese-Yalemba-Baonde-lileko-kisangani (275km), Lokutu-lokumete-Lokomba- Mosite (37-25pk), Basoko-Bakere-Basali-Mongandjo(115km), Yahila-Liengolo.

 -Difficile pour évacuer les produits agricoles aux petits marchés et Kisangani plusieurs produits pourrissent aux villages mal stockés manque à gagner pour cette population qui scolarise et soigne leurs enfants au travers ses produits après les récoltes.

-Vos suggestions, analyses, propositions, recommandations et plaidoyers seront la bienvenue pour sauver le territoire de Basoko

Ensemble luttons pour le développement de Basoko dans la province de Tshopo.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Internet à basoko centre s'inquiète de la mauvaise qualité du réseau

Le Vice-Gouverneur de la province de la Tshopo désobéit aux ordres du chef de l'État à Basoko.